Écoféminisme - Écoquoi ?

En parallèle du spectacle Novembre de la Cie une Tribu Collectif, nous vous proposons de découvrir le concept d'écoféminisme à travers plusieurs rendez-vous gratuits.

Jeudi 18 novembre

→ 18h30
→ Espace Job, Toulouse


Introduction à l'écoféminisme avec Laura Carpentier-Goffre, sociologue, autrice, conteuse, co-fondatrice de la Cie d'éducation populaire féministe Les Culottées du Bocal.
CieCulotéesDuBocal.jpg
Affiche_edited_edited.jpg
Dimanche 21 novembre

Évènement Facebook

Docu' "Ni les femmes, ni la terre"

→ 10h
→ Boutique d'écriture, rez de jardin, Médiathèque de Tournefeuille

→ Réservation conseillée via la billetterie

Diffusion du documentaire "Ni les femmes, ni la terre" de Marine Allard, Lucie Assemat et Coline Dhaussy, en présence des réalisatrices pour un échange.
Atelier "Marionnette écoféministe"

→ de 14h à 16h
→ Boutique d'écriture, rez de jardin, Médiathèque de Tournefeuille
→ Ouvert aux enfants dès 6 ans

Construction d'une marionnette à partir de matériaux recyclés et manipulation sur la base d'une fable écoféministe, avec Silvia Torri et Rita Giacobazzi.
vague.png
Conférence gesticulée
— Cie les Culottées du Bocal


→ de 17h à 18h30
→ au Bistrot de l'Escale, Tournefeuille
→ Dès 15 ans
→ Réservation conseillée via la billetterie


"Pubis et forêts, arrêtons de tout raser!". Voici le type de slogans que l’on a vu fleurir dans les manifestations féministes et écologistes ces dernières années. Ce mouvement politique qui articule l’oppression des femmes et la destruction de la planète, c’est l’écoféminisme.
Dans cette conférence gesticulée, Anne et Laura racontent avec poésie et humour comment leur manière de voir, de faire et d'être au monde a été profondément transformée par l'écoféminisme. Au fil de leurs histoires, celle de leur vie et celles nées de leur imaginaire, elles retracent le chemin qui les a amenées à cesser de se mettre "la tête à l'envers" pour pouvoir remettre le monde à l'endroit. Avec Françoise d’Eaubonne, elles estiment que c’est “le féminisme ou la mort”. Elles ont choisi le féminisme, elles ont choisi la vie - et espèrent vous en donner envie.